Test : Sony VPLHW45ES - Un projecteur cinéma maison performant pour les films et les jeux vidéo

Test : Sony VPLHW45ES - Un projecteur cinéma maison performant pour les films et les jeux vidéo
Le projecteur 1080p VPLHW45S de Sony au format compact utilise le système de projection SXRD exclusif au fabricant, ce qui le rend très efficace autant pour des séances de cinéma que de jeu, et qui lui permet de dépasser sans peine ses concurrents dans la catégorie entre 2000 et 3000$. 

Ce qu’on retient d’abord de cet appareil c’est son excellent niveau de contraste, résultat de la technologie SXRD qui réduit la distance entre chaque pixel et contrôle mieux la sortie de lumière du projecteur, augmentant par le fait même la profondeur des noirs et, par incidence, le contraste. Ceux-ci ayant beaucoup de profondeur, cela permet de rendre les autres couleurs avec plus d’éclat. La richesse, la fidélité et les nuances de couleurs sont particulièrement bien rendues même sans ajustement, avec une température  chaude parfaite pour le cinéma. L’image est nuancée et vive et, même dans les scènes très sombres, la saturation est minime.

La vitesse de rafraîchissement d’image VPLHW45S de Sony est tout aussi élevée que celle d’un téléviseur haut de gamme et on n’observe aucun effet de flou dans les  déplacements rapides.

Pour ce qui est de la fidélité des couleurs, le VPLWH45 n’a rien à envier à  la concurrence qu’il surpasse même souvent. Par contre, le projecteur Epson HomeCinema 3900 offre une image  légèrement plus nette grâce à sa technologie de rehaussement des pixels et à une luminosité supérieure.

Les joueurs en réseau seront aussi ravis d’apprendre que le l’input lag ou retard d’affichage, ce temps que prend l’image à reproduire le signal venant d’une manette – à ne pas confondre avec la réactivité du projecteur – a été mesuré aux alentours de 23 millisecondes, ce qui est plus bas que sur de nombreux téléviseurs 4K.

Aucun autre projecteur n’offre une aussi belle image 1080p que le VPLWH45, tant en 2D qu’en 3D pour le prix. La nuance de ses couleurs dépasse légèrement celle de son principal rival, le HomeCinema 3900 d’Epson, et il affiche aussi des noirs un peu plus profonds que celui-ci. Il est par contre moins lumineux que ce dernier et fera donc moins bien l’affaire dans une pièce bien éclairée. Cependant, il suffit largement pour une pièce très sombre à moyennement éclairée.

La finition du VPLWH45 est excellente d’autant plus que Sony offre trois ans de garantie. La durée de vie de la lampe annoncée en mode économique est de 6000 heures, ce qui est excellent et supérieur à la moyenne. C’est un appareil à 3D passive, mais les lunettes sont en option.

Si vous aimez l’image des téléviseurs Sony, il n’y a aucun doute vous aimerez celle de leur projecteur VPLWH45S.

Inscription infolettre