Test : LG 4K DEL NanoCell SM8600 - Un rendu HDR parfait pour les amateurs de films

Test : LG 4K DEL NanoCell SM8600 - Un rendu HDR parfait  pour les amateurs de films

Résumé du test :

LG SM8600

LG SM8600

77% of 100

RÉSULTAT GLOBAL : 77,25/100

Image 59/75

  • HDR 12/15
  • Couleurs 12,5/15
  • Angle de vision 8/10
  • Mouvement 8/10
  • Contraste 7,5/10
  • Rétroéclairage 7/10
  • Reflet 4/5
Fonctionnalités 13,5/15
  • Intelligentes 9,5/10
  • Connectivité 4/5
 Finition et qualité du son 4,75/10
  • Finition et qualité 3,75/5
  • Son 1/5

Forces

  • Rendu HDR
  • Contraste élevé
  • Fonctions intelligentes
  • Noirs assez profonds
  • Couleurs naturelles
  • Bon angle de visionnement
  • AirPlay 2
  • Fonctions intelligentes

Faiblesses

  • Légèrement moins défini que certains rivaux
  • Vitesse de rafraîchissement moins performante que certains rivaux

À qui s’adresse ce produit

Les LG 4K NanoCell SM8600 de grandeurs 49 à 75 pouces nous ont surpris à bien des égards. Leur plus grande force réside dans la qualité du rendu HDR qui offre des effets lumineux réalistes et aussi beaucoup de nuances dans les noirs. Les fonctions intelligentes s’améliorent aussi avec l’intégration de ThinQ pour contrôler les objets connectés. Par contre, on aurait aimé un rafraîchissement d’image encore plus rapide pour les sports. Ce sont des téléviseurs convenant parfaitement  aux pièces éclairées et aux amateurs de films et de Netflix grâce à la qualité du rendu HDR.


Résolution

4K

Vitesse d'affichage

200 MR (120 HZ)

HDR

HDR 10, Dolby Vision

Palette de couleurs

10 bits

Type de panneau

NanoCell

Type de rétroéclairage

En bordure avec localisation

Bluetooth

Oui

Système d’exploitation

webOS 4.5

Voir la gamme SM8100

Test complet du téléviseur LG NanoCell SM8600:

Les téléviseurs LG SM8600 font partie de la gamme intermédiaire des nouveautés de LG pour 2019, mais se classent un cran plus haut que les autres modèles de cette catégorie, les SM8100. Comme ces derniers, ils utilisent la technologie de panneau DEL NanoCell, « cousine » du QLED de Samsung. Par contre ils sont dotés du processeur Alpha 7 de seconde génération qui analyse plus rapidement les images compressées pour leur redonner leur qualité d’origine. Les SM8600 effectuent un rafraîchissement natif de 120Hz et sont compatibles avec les ultra hautes définitions HDR10 ainsi que Dolby Vision. De plus, ils intègrent l’intelligence artificielle ThinQ, une technologie domotique qui permet de contrôler les objets connectés de la maison à partir du téléviseur.

IMAGE 59/75 

Les LG SM8600 se classent parmi les meilleurs rapports qualité-prix cette année dans la catégorie des téléviseurs de milieu de gamme.  Contrairement aux SM8100, les SM8600 offrent un rendu HDR très réussi grâce à une luminosité élevée et des noirs profonds qui ne dissimulent pas les détails dans les scènes ombragées.  Le panneau IPS présente pour sa part un meilleur angle de visionnement que la majorité des téléviseurs qui utilisent un panneau VA, à l’exception cette année des Samsung haut de gamme Q80 et Q90.

 1 - HDR  12/15

Le rendu HDR des SM8600 est excellent. Le système de rétroéclairage DEL et la technologie NanoCell permettent de produire des effets de lumière très réalistes avec des couleurs éclatantes tout en conservant des noirs assez profonds qui ne camouflent par les détails. Il s’agit actuellement de l’un des meilleur rendu HDR pour cette catégorie de téléviseur.

L'écran du téléviseur LG NanoCell SM8600

2 - Couleurs 12.5/15

Les couleurs reproduites par les SM8600 dans les modes standard et cinéma sont naturelles et nuancées. Sans atteindre la richesse de ce qui est offert par la technologie OLED, les SM8600 font aussi bien sinon mieux que la moyenne des téléviseurs dans cette catégorie. Seules certaines nuances de vert peinent à s’afficher naturellement.

Les couleurs du téléviseur LG NanoCell SM8600

3 - Angle de vision 8/10

Grâce au panneau IPS, les SM8600 offrent un très bon angle de visionnement qui permet au téléviseur de conserver ses contrastes et ses couleurs même si on le regarde de côté; cependant, dans ce cas, on remarque une légère baisse de la luminosité.

L'angle de visionnement du téléviseur LG NanoCell SM8600

4 - Mouvement 8/10

La vitesse d’affichage des SM8600, cadencée à 120Hz ne réussit pas complètement à corriger la baisse de netteté causée par les mouvements rapides. Le téléviseur fait quand même beaucoup mieux qu’un modèle 60Hz, mais on se serait attendu à une performance supérieure.

La netteté du téléviseur LG NanoCell SM8600

5 - Contraste 7.5/10

Normalement, un panneau IPS affiche un niveau de contraste inférieur à un panneau VA, ce qui n’est pas le cas avec les SM8600. Les noirs sont assez profonds sans être bouchés : même si une scène est très sombre, le téléviseur est en mesure de rendre visible tout ce que la réalisation voulait montrer à l’écran.

Le contraste du téléviseur LG NanoCell SM8600

6 - Rétroéclairage 7/10

Le rétroéclairage des SM8600 est en bordure de l’écran, ce qui permet d’afficher des noirs assez denses. Mais surtout il ne créée presque aucun effet de surbrillance lorsqu’il y a beaucoup de variation de luminosité sur une même image. 

Le rétroéclairage du téléviseur LG NanoCell SM8600

7 - Reflet 4/5

Le panneau des SM8600 réfléchit la lumière de manière diffuse pour réduire efficacement les reflets. Si on ajoute à cela le mode lumineux du téléviseur on obtient un écran qui convient bien aux pièces où il y a beaucoup de fenêtres. 

L'anti reflets du téléviseur LG NanoCell SM8600


FONCTIONNALITÉS 13.5/15

1 - Intelligentes 9.5/10

Le moteur webOS 4.5 de LG rivalise à armes égales avec celui de Samsung. Un menu déroulant au bas de l’écran présente les services de streaming vidéo disponibles.  Pour ce qui est des nouveautés cette année, les téléviseurs LG NanoCell et OLED prenant en charge l’image Dolby Vision et le son Dolby Atmos seront compatibles avec AirPlay 2 à partir du 1er septembre. Ils fonctionnent également avec les systèmes de reconnaissance vocale Alexa et Assistant Google qui comprennent maintenant le français québécois. À cela s’ajoute l’intelligence artificielle ThinQ, qui permet d’accéder aux objets connectés à partir d’un menu du téléviseur. Enfin, LG est encore le seul à offrir un pointeur sur sa télécommande Magic Remote qui facilite grandement la navigation sur le Web. 

Fonctionnalités intelligentes du téléviseur LG NanoCell SM8600

2 - Connectivité 4/5

Les SM8600 ont quatre entrées HDMI 4K dont un ARC, trois ports USB, une entrée vidéo, une sortie audio optique, une sortie d’écouteurs ainsi que la connectivité Bluetooth.

Connectiques du téléviseur LG NanoCell SM8600


FINITION ET QUALITÉ DU SON 4,75/10

1 - Finition et qualité 3,75/5

Assez minces avec leur cadre très étroit, les SM8600 49, 55, 65 et 75 pouces sont des téléviseurs à l’allure moderne. Le pied en forme d’arche est placé au centre et plutôt large, de quoi offrir un bon support.

La qualité de construction des SM8600 est dans la moyenne de l’industrie, avec une présence dominante de plastique. On retient quand même que les matériaux utilisés paraissent plus rigides que sur biens d’autres téléviseurs.

Le design du téléviseur LG NanoCell SM8600

2 - Son 1/5

Une puissance de 2X10W c’est le standard pour l’industrie aujourd’hui en matière de télévision. Le son n’est pas agressant, mais manque tout simplement de puissance et de richesse sur l’ensemble des sources écoutés.   

Qualité de construction du téléviseur LG NanoCell SM8600


RÉSULTAT FINAL : 77,25/100

La conclusion des experts

Les LG 4K NanoCell SM8600 nous ont surpris à bien des égards. Leur plus grande force réside dans la qualité du rendu HDR avec des effets lumineux réalistes et aussi beaucoup de nuances dans les noirs. Les fonctions intelligentes s’améliorent aussi avec l’intégration de ThinQ pour contrôler les objets connectés. Par contre, on aurait aimé un rafraîchissement d’image encore plus rapide pour les émissions de sports. Ce sont des téléviseurs convenant parfaitement  aux pièces éclairées et pour les amateurs de films et de Netflix grâce à la qualité du rendu HDR.


Ce test a été réalisé par Guillaume Croisetière et Geoffrey-Axel Michaud-Ferland, conseillers-experts chez Maison Adam